Les grands résultats de l’IBET© 2019

01 octobre 2019

IBET© 2019 INDICE DE BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL UN COÛT DU DÉSENGAGEMENT DES SALARIÉS TOUJOURS PLUS ÉLEVÉ : 14 580 EUROS PAR AN ET PAR SALARIÉ

 

L’édition 2019 de l’étude sectorielle de l’IBET©, basée sur les statistiques officielles 2017, fait apparaitre un IBET© qui se dégrade : il s’établit à 0,73 soit un niveau d’engagement qualifié de « dégradé », révélateur d’une perte de valeur ajoutée de 27 % de la masse salariale.

 

Construit sur les datas sociales du secteur privé (19,2 millions de salariés), l’IBET© 2019 révèle un coût global du désengagement réciproque employeurs/salariés et de la non-disponibilité (arrêts de travail de santé), de 14 580 € par an et par salarié, en augmentation de 9,3% par rapport à 2018 en données comparables. Sur ces 14 580 €, 63 % (soit 9 180 €) sont des coûts maîtrisables pour atteindre le niveau haut de « bonne pratique » de l’IBET© (0,90) des entreprises qui décident d’agir sur la SQVT (Santé & Qualité de Vie au Travail).

 

L’IBET© 2019 révèle ainsi un gisement de compétitivité sociale de 12,2 % du PIB national de 2017 (2295 milliards €), soit 280 Milliards d’euros, dont 176 Milliards € de maîtrisables .

 

La nouvelle loi PACTE de 2019 avec la transformation possible de l’objet social de l’entreprise (Raison d’Être), s’appuyant sur la loi « Rebsamen » de 2015, font de la SQVT, un enjeu de dialogue social contributif pour une performance responsable.

« La performance sociale, s’impose désormais comme une ambition légitime et réciproque des parties prenantes du travail. » Victor Waknine, Président-Fondateur de Mozart Consulting.

 

Pour télécharger l’étude IBET 2019, remplissez le formulaire ci-dessous :

Les grands résultats de l'IBET 2019

Dernières publications
sur la même thématique
NEWSLETTER #18 – FOOD FOR THOUGHT
NEWSLETTER #18 – FOOD FOR THOUGHT
NEWSLETTER #17 – FOOD FOR THOUGHT
NEWSLETTER #17 – FOOD FOR THOUGHT
Natacha Leymarie participe à la conférence EFE « Le directeur juridique de demain »
Natacha Leymarie participe à la conférence EFE « Le directeur juridique de demain »
Scroll top