L’engagement réciproque au service d’une transformation responsable

Bien que souvent ignoré dans l’appréciation de la performance économique, l’engagement est une survaleur et constitue un goodwill social, ou vice-versa, un badwill social.

Nous avons développé une méthode innovante et intégrée pour piloter le niveau d’engagement des collaborateurs.

En complément des démarches d’enquêtes qualitatives, qui souffrent parfois de biais cognitifs, la méthode s’appuie sur une mesure et une objectivation indispensables à l’action.

Cette approche permet ensuite d’agir sur l’organisation du travail, la prévention des risques psycho-sociaux, les mesures d’accompagnement d’une réorganisation, etc.

Contexte d’intervention

  • Projets de transformation responsable, visant à concilier les contraintes opérationnelles, les gains de compétitivité et la performance sociale
  • Prévention des risques psychosociaux (RPS) et de l’absentéisme
  • Refonte de la promesse employeur dans une logique de « symétrie des attentes »

Ce qui nous différencie

  • La mise en place de dispositifs de pilotage de la performance socio-économique
  • Nos démarches de  mobilisation du management, atout différenciant d’une performance responsable
  • Notre RVM© (référentiel de vigilance managériale)
  • Notre capacité à travailler « l’expérience salariés » en cohérence avec la stratégie de l’entreprise et, ainsi, à faire du capital humain un actif majeur de l’entreprise et de sa marque employeur

Quelques exemples de missions

  • Evaluer le goodwill social et relancer le dialogue social
    Evaluer le goodwill social et relancer le dialogue social
    Evaluer le goodwill social et relancer le dialogue social

    La Direction Générale d’une filiale française d’un grand groupe industriel est remplacée suite à un audit du climat social. Il faut d’urgence trouver un moyen de relancer le dialogue social.

    L’équipe Mozart Consulting, entité de WillBe Group spécialisée dans la performance socio- économique, intervient pour établir un audit socio-économique de la filiale.

    Une démarche innovante basée sur le concept d’IBET© (Indice de Bien-Être au Travail) est mise en œuvre. Construite à partir d’éléments objectifs et indiscutables, elle révèle des disparités très significatives de performance « socioéconomique » (Goodwill Social©) entre les différentes unités.
    Une double problématique apparait :

    • La nécessité d’adresser le lien entre la performance « socioéconomique » et la performance globale de l’entreprise,
    • L’ardente obligation d’un dialogue social constructif.

    Toutes les parties prenantes, syndicats compris, sont convaincues et à nouveau disponibles pour redéfinir le projet d’entreprise sur des bases objectives de performance.

Dernières publications
sur la même thématique
RH : Peut-on vraiment se passer des évaluations annuelles ?
RH : Peut-on vraiment se passer des évaluations annuelles ?
Comment l’économie comportementale peut contribuer à améliorer l’égalité des sexes
Comment l’économie comportementale peut contribuer à améliorer l’égalité des sexes
Les Communautés de Pratiques : nouveau levier de création de valeur
Les Communautés de Pratiques : nouveau levier de création de valeur
Scroll top